© Laurie Joly Allrightsreserved

Développé avec Berta.me

  1. Laurie Joly conduit une recherche artistique pluridisciplinaire sur le Corps dans son mode d'existence au sein de la société contemporaine, qui évolue en fonction de problématiques convergentes touchant à l'Esthétique, au Social et au Politique.

    (2016-20--) L’artiste questionne le Genre dans son assignation identitaire et dans sa production normative du Féminin au sein d’une société en crise dont les luttes vers plus d’égalité semblent stagner, si ce n’est régresser. Son travail fait interagir image et texte, jouant des rapports entre l’image fixe et l’image animée, pour réfléchir les cadres et s’en échapper.

    (2008-20--) Son travail interroge la surveillance technologique dans son recours au data et au regard de l’émergence de ce que l'artiste conçoit et nomme co-présence du corps, une présence simultanée et parallèle du corps, de nature numérique et électronique, immatérielle et originellement imperceptible. Sa pratique devient protocolaire, reposant sur des règles photographiques, mathématiques, temporelles, technologiques…, pour tenter de révéler cette co-présence au sein de performance, installations et dispositifs interactifs vidéographiques et / ou sonores, dans des séries de photographies et de compositions numériques. Nouveau matériau, la co-présence sert aussi à composer ou restituer des espaces dans une perspective de nouveaux modes d’appréhension et de compréhension sensibles de l’espace.

    (2006-2008) L'artiste interroge la représentation occidentale contemporaine, normée et normative, du corps, s’attachant à l’idée d’une évanescence de l’identité corporelle. Un ensemble de vidéos, de projections et d’installations vidéographiques et sonores fait apparaître un corps uniformisé, résultante d’une pratique d’effacement des signes corporels distinctifs à même le corps ou son image, ou met en scène un corps mécanique, souvent fragmenté à l’image et dans l’espace. Le corps-spectateur devient un paramètre dans le processus de création, considéré, au même titre que l’image et le son, via le mouvement.

    (2003-2006) Son travail s'inscrit dans une démarche d'exploration de l’identité corporelle que l'artiste développe dans un rapport à la matérialité et suivant la relation corps-espace-temps. Le corps devient un médium au sein de performances et d'actions dans lesquelles intervient l’image photographique ou vidéographique, pour initialement conserver des traces, puis dans une recherche de transversalité.

     

    Laurie Joly présente son travail à l'international dans des expositions, des festivals d'Art Contemporain, d'Art Vidéo, de Cinéma et dans le cadre de colloques et de séminaires de Recherche (Allemagne, Canada, Colombie, Estonie, France, Grèce, Liban, Maroc, Slovaquie, Tunisie).

    Sa formation se situe aux frontières de l'Art et de la Recherche, menée successivement à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Saint-Etienne, à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et au sein du Laboratoire de Recherche de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et du Laboratoire de Recherche Esthétique, Sciences et Technologies des Arts de l'Université Paris 8.

  2. Laurie Joly develops a multidisciplinary artwork on the Body in its mode of existence in the contemporary society, which evolves according to convergent questions in Aesthetic, Social and Political fields.

    (2016-20--) The artist explores Gender in its identity assignment and its normative production of the Feminine in a society in crisis which seems to take away from equality. Image and text interact to consider frames and to try to escape.

    (2008-20--) Laurie Joly questions the technological surveillance in its use of data and with regard to the emergence of the body’s co-presence, a parallel and simultaneous presence, numerical and electronic in its nature, immaterial and originally imperceptible. In this context, protocol incorporates art practice, with photographical, mathematical, temporal, technological… rules, to reveal this co-presence within interactive performance, installations and devices, in series of photographs and digital compositions. As new material, co-presence is also used to offer new sensitive modes of space perception and comprehension.

    (2006-2008) Laurie Joly focuses on the Western contemporary, standardized and prescriptive, representation of the Body, considering the question of the corporeal identity evanescence. A group of videos, of videographical and sound projections and installations reveals a homogenized body, result from an erasure practice, on the body itself or on its image, of its distinctive signs and marks. An other part shows a mechanical body, often fragmented in the image and in space. The body-spectator becomes a parameter in the art process, thinked, as well as image and sound, through movement.

    (2003-2006) The artist investigates the corporeal identity in a relation to materiality and according to the relationship body-space-time. Body becomes a medium within actions and performances in which the photographical image or videographical takes part, initially to keep records, then in a research of transversality.

     

    Laurie Joly's work is internationally presented in Art exhibitions, in Contemporary Art, Video Art and Cinema festivals, as well in conferences and Research seminars (Canada, Colombia, Estonia, France, Germany, Greece, Lebanon, Marocco, Slovakia, Tunisia).

    The artist gratuated from the Saint-Etienne Higher School of Art and Design, the Paris-Est Marne-la-Vallée University and the Research Lab of the Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs of Paris.